Sauveteurs en mer

Sauveteurs en mer, cet espace est pour vous, venez y nombreux !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naufrage d’une goélette. L’équipage sauf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 179
Age : 41
Localisation : Sausset les Pins (13)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Naufrage d’une goélette. L’équipage sauf   Mer 9 Juil - 10:25

Une goélette de 35 m, la Tho Pa Ga, qui se rendait à Brest 2008, a sombré au cours de la nuit de lundi à mardi au sud-ouest de la Pointe de Penmarc’h (29). L’équipage - deux femmes, sept hommes - est sain et sauf.
Même si le gros temps qui a précédé les éditions de 2000 et 2004 avait fait souffrir certains bateaux et dissuadé d’autres de rejoindre la pointe de Bretagne, le naufrage de la goélette Tho Pa Ga, déjà venue une fois à Brest, est le premier naufrage qui intervient dans le sillage des fêtes maritimes brestoises. Construite en 1924, cette goélette de Majorque (Baléares) en bois, double coque, est comparable, en longueur, à l’Etoile ou la Belle Poule, fleurons patrimoniaux de la Marine nationale française. A 2 h 30, mardi, la Tho Pa Ga a signalé au Crossa Etel une importante voie d’eau, alors qu’elle se trouvait à 65 km à l’ouest - sud-ouest de la pointe de Penmarc’h. La raison ? « Je ne sais pas », répondait la copropriétaire franco-suisse, Nicole Légler, hier, à 10 h 45, à Brest, tout juste descendue de l’hélicoptère Dauphin, de la Marine nationale, avec trois autres membres d’équipage.
Cinq sur le Pont-Aven
Les cinq autres avaient été hélitreuillés également mais se trouvaient à bord du Pont-Aven,

le ferry de la Brittany Ferries, qui au moment de l’appel de détresse, se trouvait à 20 minutes de la goélette. Il remontait alors de Santander, à Plymouth, et devait déposer, hier soir, à Roscoff, les cinq rescapés. Nicole Légler évoquait la possibilité d’avoir touché quelque chose ou une raison liée « au mouvement du bateau ». Une bordée de la coque a été arrachée. « La tempête était forte depuis deux jours. On était à neuf nœuds, sous voiles, on naviguait très bien », se remémore Nicole Légler, maîtrisant son émotion, mais obligée toutefois de faire une pause, quand son attachement au Tho Pa Ga est évoqué. « Je suis à bord depuis 1984 ». La goélette a coulé doucement, en une heure, et repose par 130 m de fond, environ.
Des creux de 4 à 5 m
L’équipage, lui, avait embarqué dans le canot de survie, de 25 places. « Ça a été un sauvetage très difficile, avec des creux de mer, de 4 à 5 m. Treuiller par nuit noire sur ce type d’embarcation n’est pas évident », commente le lieutenant de vaisseau Loïc Caron, le pilote de l’hélicoptère, et qui réalise là peut-être son dernier sauvetage puisqu’il quitte la Marine demain. « Les gens du Tho Pa Ga étaient aguerris, ils ont bien réagi », commente, de son côté, le plongeur, le premier-maître Yannick Burel.
L’Espérance en 1988
Goélette franche, à voiles auriques, avec une surface de voilure de 850 m², la Tho Pa Ga a travaillé un temps à la charge. En 1988, sous le nom de l’Espérance, elle a représenté la France au bicentenaire de l’Australie. « Nous sommes allés dans les 40 e s rugissants sans problème », se souvient Nicole Légler, armateur également, avec son mari Gerald Delgado, d’une autre goélette majorquine, basée à Ibiza (Baléares), la Cala Millor. Partie plus tard que la Tho Pa Ga, elle doit arriver ce matin à quai à Brest, avec Gerald Delgado à bord. Hier, Jacques Sévellec, qui dirige l’association Brest 2008, attendait les rescapés à leur descente d’hélicoptère. Et a pu rappeler, même s’il est désolant de perdre un bateau, que « la mer était un milieu de solidarité ».


Vincent Durupt

source: http://www.letelegramme.com/gratuit/generales/regions/bretagne/naufrage-dune-goelette-lequipage-est-sauf-20080709-3421466_1389978.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauveteurs-en-mer.forum-actif.net
 
Naufrage d’une goélette. L’équipage sauf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Navires Belge avec équipage Anglais
» Naufrage du LERIDA le 2/03/1869 pour Marie-Claire JACQUET
» naufrage de l'Erika (petrolier) le 12 décembre 1999
» Marité : de l'argent Normands pour un équipage Breton?
» Une mission pour confirmer la cause du naufrage du sous-marin “Protée”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauveteurs en mer :: Zones d'interventions :: Zone Atlantique (Cross ETEL)-
Sauter vers: